Agence Française de l'Adoption

Bienvenue sur le portail de l'adoption internationale

Agence Française de l'Adoption - Junior
Accueil > Adoptés célèbres > CONTES

L’abandon dans les contes

 

 

Si on se réfère à l’histoire du Petit Poucet, l’abandon évoque des parents indigents, sans pitié, qui se séparent de leurs enfants faute d’avoir les moyens financiers de s’en occuper. Il y a heureusement une issue heureuse.

Petit dernier délicat et souffre-douleur d’une famille nombreuse qui lui laisse peu de place, le Petit Poucet tire parti de tout, et même de sa petite taille, pourtant sujette à moqueries. Lorsque ses père et mère « résolurent de se défaire de leurs enfants », pas une seconde il ne se lamente sur son sort, contrairement à ses frères et sœurs qui se « mirent à pleurer » dès qu’ils se virent seuls.

A la lecture du conte, on s’aperçoit combien ce petit garçon fait preuve d’ingéniosité, de courage, d’une capacité d’anticipation remarquable pour surmonter les épreuves.

Autrement dit, combien la séparation lui sert, en dépit des conditions pénibles dans lesquelles elle se produit, à gagner en autonomie.

C’est cet accomplissement de soi qui capte notre attention et efface presque la cruauté initiale.

Ce conte propose de s’emparer des difficultés de la vie comme d’une occasion de s’ouvrir à une seconde naissance. De devenir auteur de soi-même et responsable, plutôt que de s’accepter condamné à l’impuissance, résigné au martyr, sans moyens de réagir sitôt que l’on se sent délaissé.

 

Cf  « L’Adoption pour les Nuls » – Catherine POMPIDOU – First Editions

 
Sources : unbaobabsurlebalcom.com
Solution : CMSMS - Création : Grain de Sel